La puce et la peste

     La puce est le premier vecteur de transmission de la peste. En effet le germe de la bactérie de la peste qui est contenu dans le sang d'un individu contaminé est ingéré par une puce, il se multiplie et bloque la digestion de l'ectoparasite. Ce dernier est affamé, et doit à nouveau se nourrir. L'estomac plein, il régurgite lors de la piqure pour faire un nouveau repas.

Après morsure de la puce infectée, le germe se multiplie au point d'inoculation laissant une vésico-pustule puis gagne le système lymphatique et colonise le ou les ganglions à proximité du point d'inoculation (le bubon). Une ou plusieurs inflammations des ganglions localisées et suppurées apparaissent. L'évolution de la dissémination par voie sanguine permet au germe d'atteindre l'ensemble des organes et les poumons où il développera une localisation pulmonaire secondaire. Le bacille se multiplie dans les macrophages et libère une toxine lorsqu'il est détruit.

 puce ayant une digestion normale (sang frais dans l'intestin)

     puce ayant la digestion bloquée (sang frais limité à l'oesophage)

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×