peste pulmonaire

 

  La peste pulmonaire est une forme de peste qui est plus rare que la peste bubonique, mais nettement plus mortelle et extrêmement contagieuse. Elle se transmet principalement par contamination interhumaine .Elle survient lorsque le bacille atteint les poumons et, sans traitement approprié, est mortelle en 3 jours.

-La peste pulmonaire primaire

Elle peut être transmise par voie aérienne par un malade atteint de peste bubonique. La contagion se fait par les expectorations, c'est-à-dire par des gouttelettes en suspension dans l'air lorsqu'une personne infectée tousse ou éternue, ou par contact avec des liquides organiques infectés. Elle peut donc se propager par contact avec des vêtements ou de la literie contaminés par des liquides organiques infectés.

Dans ce cas, le temps d'incubation est de 2 à 3 jours. Les premiers symptômes sont fièvre, toux, dyspnée avec éventuellement production d'expectorations hémoptoïques (teintées de sang) et purulentes. Puis on constate une pneumopathie  invasive avec œdème lésionnel responsable d'une détresse respiratoire aiguë entrainant la mort.

-La peste pulmonaire secondaire

Dans 12 % des cas de peste, la peste pulmonaire est secondaire à la peste bubonique ou septicémique. Le bacille envahit les poumons et infecte directement le parenchyme pulmonaire (zone des échanges gazeux). Les patients sont atteints d'un syndrome pseudo-grippal, toux sèche, céphalées, fièvre, puis une pneumopathie sévère se développe : toux avec crachats hémoptoïques, douleurs thoraciques, fièvre élevée, puis coma.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×