Autres sources et modes de transmission

     La peste est une zoonose dont la source est représentée par les rongeurs infectés au contact de l'homme. Il peut s'agir de rongeurs sauvages ou de rongeurs vivant à proximité de l'homme comme les rats par exemple (200 espèces de rongeurs sont atteintes par la peste). D'autres mammifères peuvent constituer des sources moins habituelles, chameau en Afrique du Nord ou plus récemment chat domestique aux Etats-Unis. Après ingestion de rongeurs infectés, le chat domestique constitue une source de peste pulmonaire et de peste bubonique, la contamination à partir des chats domestiques résulte d'une inoculation par morsure ou griffure (peste bubonique) ou d'une inhalation (peste pulmonaire). Enfin, les patients présentant une peste pneumonique peuvent être une source d'infection.

La transmission à l'homme résulte de la piqûre d'un ectoparasite de rongeur, en particulier la puce du rat Xenopsylla cheopis, infectée par Yestina pestis au moment de son repas sanguin sur un rongeur infecté et septicémique. Les différentes espèces de puces constituent le vecteur habituel. Il semble qu'un contact direct avec des animaux infectés puisse être un mode de transmission. Enfin, la transmission inter-humaine par inhalation au contact d'un patient présentant une peste pulmonaire est possible. Il s'agit cependant d'une modalité exceptionnelle qui requière un contact rapproché de moins de 2 mètres et génère seulement 1,3 cas nouveau par patient index. La transmission inter-humaine directe par des ectoparasites de l'homme (puce Pulex irritans, pou de corps Pediculus humanus) a été décrite au cours de cas familiaux au Maroc dans les années 1940. Il a été confirmé expérimentalement la transmission de Y. pestis par le poux de corps.

  

Autres sources de transmission de la peste aujourd'hui Autres sources de transmission de la peste aujourd'hui 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×